Archives de Catégorie: Mode

LE pantalon de pluie

Cà y est, c’est reparti. Après une période d’hibernation golfique, Les Golfeuses reprennent le chemin des fairways. Avec des bottes, souvent. Et un pantalon de pluie tout neuf, parfois. Oui, c’est la nouvelle du jour : j’ai (enfin !) trouvé la tenue de pluie idéale. Les soldes et les bonnes idées de mes partenaires de golf m’ont aidé dans cette tâche.

Alors que je cherchais désespéremment, depuis des lustres, un pantalon ni noir, ni vert, ni marine… j’en ai trouvé deux, coup sur coup. Classique me direz-vous…

J‘ai d’abord suivi un conseil qui se voulait (peut être ?) ironique : « si tu veux un pantalon orange, tu n’as qu’à aller à la coopérative de pêche, y’en a des super étanches… ». Mouais, le Guy Cotten de pêche, sur un green… Mais j’ai tenté le coup et c’est là que j’ai découvert mon premier pantalon 100% étanche et de couleur gaie : Helly Hansen, spécialiste du ski et de la voile n’attendait plus que que moi pour se lancer dans le golf… Son pantalon fuschia arbore des coutures thermosoudées. Lire la suite

5 Commentaires

Classé dans Matériel, Mode

Des vêtements de golf étanches, ça existe ?

wanted : pantalon de pluie orange

Windstopper : je connais. Respirant : j’apprécie. Mais un vêtement de pluie, pour le golf, réellement étanche : je n’en ai encore jamais vu. Jamais. En tous cas, pas sous la pluie battante. Sous le crachin : oui, c’est étanche. Sous les averses éparses (comme ils disent à la météo) : étanche. Mais sous la vraie pluie, constante et continue, celle qu’on vous impose avant d’annuler la compétition pour cause de green inondés : étanche ? non. Je n’ai jamais vu personne rentrer au club house totalement sec. Jamais. Mais je demande à voir. Bien sûr, j’ai plusieurs fois eu l’impression d’avoir trouvé enfin l’équipement qu’il fallait. Oui, mais ça, c’est souvent la première fois (qu’on le porte). Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Matériel, Mode

Fashion golfeuses

Et la golfeuse la plus lookée du jour est la russe Maria Verchenova avec sa jupette espagnole… A noter : la chaussette haute revient en force chez les joueuses asiatiques.

1 commentaire

Classé dans Evian Masters 2010, Mode

Golf et mauvais goût

J’ai trouvé un truc « achetable » sur le site de Christian Audigier.
Si, si. Sans blague. Je m’explique.

Ce matin, j’ai remarqué, horrifiée, que le statut d’une de mes amies Facebook indiquait « X (je la protège malgré tout…) aime Christian Audigier Golf ». Le choc. Parmi mes relations quelqu’un a des goûts de chiottes (vous me pardonnerez l’expression mais il me semble que, là, il n’y a rien de mieux indiqué). Que faire ? La rayer de ma liste d’amis (un peu expéditif…), essayer de la raisonner (pourquoi pas ?) ou encore tenter de comprendre ?

J’ai choisi cette dernière option, sachant que les deux autres restent toujours valables après l’échec de la tentative de compréhension. Parce que oui, j’ai déjà vu le site. Et non, je ne vois pas bien ce qu’on peut y apprécier. En tous cas, quand on n’est pas américain. Ben oui, chacun son style…

N’écoutant que mon courage, je me suis donc replongée dans le temple du luxe et du bon goût à la française. Et puis après je suis allée sur le site d’Audigier.
Un site Internet très efficace, bien construit, bien conçu. Mais avec des articles… disons, étonnants. Si Paris Hilton jouait au golf (si elle jouait on l’aurait déjà vu sur Internet, right ?), donc si Paris devait avoir un sac, elle achèterait se ferait offrir un de ceux-là, c’est dire…

Mais qu’est-ce qui a bien pu passer dans la tête de mon ex-amie Facebook ? Après quelques clics, j’ai enfin vu la lumière. Oui, il y a un article, un seul, que l’on peut acheter sans faute de goût : un sac de tees ! Je suis sûre que c’est ce qu’elle voulait me faire comprendre en cliquant sur « j’aime » ou alors était-ce un appel au secours ? Je ne voudrais pas passer à côté d’un appel de détresse, je la contacte dans la minute…

2 Commentaires

Classé dans Matériel, Mode

Ras la casquette ?!

Je suis tombée tout à l’heure sur un article  du Monde.fr qui expliquait que, au golf,  le port de la casquette ne relevait pas seulement de l’accessoire de mode, non, c’est pire, ce ne serait qu’un simple support publicitaire, utile uniquement aux sponsors des joueurs professionnels et porté (à l’oeil) par ceux (nous) qui voudraient bien ressembler un peu à ces derniers (les joueurs ! ).

C’est moche. Je viens de découvrir que ma casquette ne me sert… à rien. Quand je l’oublie, si elle me manque, c’est uniquement parce que je ne peux plus servir de support publicitaire gratuit (bon ça ce n’est pas entièrement faux). Ma casquette ne m’est, en fait, d’aucune utilité. Je suis opprimée sans le savoir. Il faut que je réagisse !

Alors j’ai décidé un truc. Je ne porterai plus jamais de casquette. A bas l’oppression publicitaire ! A bas le mimétisme ! Désormais, je laisserai mes petits cheveux voleter devant mes yeux. Je risquerai l’insolation s’il le faut. Passer quatre heures en plein cagnard, c’est quand même pas la mer à boire… Je quitterai ce carcan qui me donne quand même l’impression de mieux me concentrer (surtout sur le green), mais ça c’est sans doute du à la manipulation mentale entamée depuis des années par les fabricants.  Je ferai tout pour ne plus céder à ce diktat des marques. Et dans ma lancée, peut être même que je m’attaquerai à mon sac. Et à mon parapluie… Et à mon gant ?… Et…

Poster un commentaire

Classé dans Matériel, Mode

Un polo, oui mais lequel ?

C’est la pièce maîtresse du look du golfeur. Le polo, tout le monde le porte sur les fairways. Dress code oblige… Mais quand on n’a pas envie de ressembler à un smarties dans sa boîte, quand on n’a plus la force de porter le même polo que ses partenaires de jeu dans un coloris différent, comment fait-on ?

D’abord on se reprend, on respire, on se contrôle. S’habiller ce n’est quand même pas le bagne, comme dirait ma grand-mère. Et puis on cherche !
D’abord, on cherche le confort. Et pour ça, merci le coton lycra, le climacool, le climaproff, et autres textiles respirants. Quand on y a goûté, il est difficile de s’en passer. Le coton normal (sans oxygène ?) paraît tout froid.
Mais si le coton pur continue de se vendre, c’est qu’il a d’autres avantages. Pour l’instant, il est, il faut bien l’avouer, souvent plus esthétique. En tous cas plus recherché. La preuve avec deux nouvelles marques qui font évoluer le polo traditionnel.

 A ma gauche, l’&tiquette. La toute jeune marque se distingue d’entrée de jeu par son souci du détail. Un revers sur la manche gauche (teed up), une encoche pour les tees à la couture droite (ça ne pique pas, j’ai testé !), un retour de col en popeline de coton… Au final, des polos qui, sans être excentriques, se distinguent de la concurrence avec une certaine élégance.

A ma droite, Little California propose, pour sa toute première collection, d’afficher son goût pour le Liberty par toute petite touche sur un polo clair. Un peu de fraîcheur sur les greens… Il faudra attendre encore quelques mois pour se procurer ces fleurs, pour l’instant les polos ne sont disponibles qu’au Domaine de St Clair. Plus d’info, bientôt, sur le site de la marque (encore en construction).

Cette année, les polos sortent de l’ordinaire grâce à des marques qui se réapproprient ce classique. Profitons-en.

Poster un commentaire

Classé dans Mode

C’était mon pull préféré…

Ce matin, en fouinant dans ma boîte « golf été » (ça fait organisée, hein ! ? …). Ce matin, disais-je, j’ai renversé une pile de fringues en cherchant mon polo blanc sans manches… Et je l’ai retrouvé. Lui. Mon pull (et le polo aussi, mais, bon). LE pull. Celui qui… je peux pas le dire ! Celui que j’ai mis accidentellement dans le sèche-linge, il y a deux ans. Celui qui a feutré un peu et rétréci beaucoup. Mais que j’ai gardé… (J’ai dit que c’était mon préféré, faut suivre !)  Alors tout à l’heure en le revoyant, j’ai eu un petit pincement au coeur. Et je l’ai passé. Juste pour voir. Et là, miracle ! Il me va !!!!!

Comme un gant. Vraiment comme un gant. Comme un gant en cuir, vous voyez ? Oui, d’accord il est ajusté (=serré), vintage (=feutré, surtout), taille haute (=un chouille court) mais dans mon souvenir, il était décédé, mon pull. Et là, il est tout ressuscité. C’est un miraculé textile ! Je m’en vais de ce pas alerter les médias.

Poster un commentaire

Classé dans Mode